Concerts

 
Photo de l'auteur

© Droits réservés

Titre :

Auteur :

Compositeur :

Copyright :

Éditeur :

Album :

Label :

Léo FerréAuteur

Biographie

 


Léo, Albert, Charles, Antoine Ferré est né le 24 août 1916 à Monaco. A sept ans il intègre la chorale de la maîtrise de la cathédrale de Monaco. Il est alors soprano, apprend le solfège et l'harmonie et découvre la polyphonie au contact des oeuvres de Palestrina et de Victoria.


A neuf ans il devient pour huit longues années, pensionnaire du collège St-Charles de Bordighera, chez les frères des écoles chrétiennes, il y fera le dur apprentissage de la solitude et de l'oppression. Léo Ferré a dix ans lorsqu'il fait la rencontre de Beethoven par "cinquième" interposée, dès cet instant Léo ne vivra que par et pour la musique. En 1935, Léo Ferré se rend à Paris pour y effectuer des études de droit.


II obtient en 1939 un diplôme de sciences politiques. Pendant ces années Léo Ferré peaufine son apprentissage du piano en complet autodidacte et s'essaye à la composition. En février 41, il se produit pour la première fois en public à Monte-Carlo au Théâtre des Beaux-Arts, sous le nom de Forlane. Léo Ferré rencontre Edith Piaf en 1945 qui lui conseille de "monter" à Paris. Il effectue "ses débuts parisiens" en Novembre 1946 au Boeuf sur le toit. Il rencontre Jean Roger Caussimon au Lapin A. Gill, et Renée Lebas crée "Elle tourne la terre" sur la scène de l'A.B.C. Au printemps 47, il part pour six mois en tournée à la Martinique. Edith Piaf chante "Les amants de Paris" co-signé Léo Ferré - Eddy Marnay.


De 1948 à 1950, on retrouve Léo Ferré à l'affiche de plusieurs cabarets parisiens, Quod libet, Assassins, Milord l'arsouille, l'Ecluse, la Rosé rouge, l'Echelle de Jacob, les trois Mailletz, l'Arlequin. Parallèlement Léo Ferré participe à de nombreuses émissions radiophoniques. Le 26 juin 1950, Léo Ferré enregistre pour Le Chant du Monde sept chansons dont six seront publiées en 78 tours. Le 20 novembre nouvelle séance d'enregistrement de sept autres titres dont six feront l'objet d'une édition 78 tours. Léo Ferré écrit l'opéra "La vie d'artiste" (qui ne sera jamais "monté") et le feuilleton radiophonique "De sacs et de cordes" avec Jean Gabin récitant (qui sera diffusé en janvier 1951). En 1952, Catherine Sauvage interprète "Paris canaille".


De mars 1952 à avril 1953, Léo Ferré compose l'oratorio "La Chanson du Mal-Aimé" sur un poème de Guillaume Apollinaire. Léo Ferré enregistre onze titres pour Odéon en avril 53. En novembre, nouveau récital à L'Arlequin où il fait la rencontre du Prince Rainier et en octobre, dernière séance d'enregistrements pour Le Chant du Monde. Il rencontre l'accordéoniste Jean Cardon en 1954. En avril, nouvelle séance d'enregistrement pour Odéon et le 29, création à l'Opéra de Monte-Carlo de La Chanson du Mal-Aimé et de la Symphonie interrompue écrite pour l'occasion et dirigée par l'auteur. En mai, premier récital à l'Olympia. Catherine Sauvage obtient le grand prix du disque 1954 pour son enregistrement de la chanson de Léo Ferré "L'homme". Janvier et février 1955, séances d'enregistrement pour Odéon. Du 10 au 29 mars, nouveau récital à l'Olympia. Novembre, nouvelle séance d'enregistrement pour Odéon. Rencontre avec André Breton en 1956, puis publication du recueil de textes "Poètes, vos papiers !" et réalisation de l'oratorio - ballet "La nuit". Il rencontre le pianiste Paul Castanier "Chez Plumeau" en 1957. En mars, réalisation de l'album Léo Ferré chante "Les Fleurs du mal" de Charles Baudelaire. En Juin, enregistrement de l'Oratorio "La Chanson du Mal-Aimé" pour Odéon. 1958 Janvier, premier tour de chant à Bobino, puis à La Villa d'Esté. Mars & avril, dernières séances d'enregistrement pour Odéon.


Il enregistre en 59 la bande originale du film "Douze heures d'horloge". En 1960, Léo Ferré signe un contrat avec Eddy Barclay et enregistre en novembre la matière d'un 25 cm incluant "Jolie môme", "Paname", "Les poètes" et "Merde à Vauban". Janvier 61, enregistrement de l'album Aragon. De février à avril enregistrement d'un album de huit titres " interdits "... l'album sera pilonné... Récital au Vieux Colombier suivi d'un récital à L'Alhambra qui donnera lieu à la publication d'un 33 tours 30 cm. En 62, il est à l'A.B.C et enregistre douze nouveaux titres dont "T'es Rock Coco !", "Mister Giorgina" et "La Langue française". 1963, tournée canadienne et publication du 25 cm Flash Alhambra - A.B.C. contenant Mon Général (écrit en 1947) et Stances (sur un texte de Ronsard). 1964, Album "Franco la Muerte" puis double album Verlaine - Rimbaud. En Mars 65, enregistrement de "Ni dieu ni maître". 1966 Janvier, nouvelle tournée canadienne puis février, nouvel album L'âge d'or.


En 1967- Album " Treize " est pilonné pour "censure" de la chanson "A une chanteuse morte". Publication d'un nouvel album " Baudelaire ". Récital à Bobino. Importante tournée française en 1968. Octobre, première tournée en Afrique du nord. En décembre, enregistrement de l'album "blanc" avec "A toi", "Les Anarchistes", "C'est extra", "L'Eté 68", "Madame la misère", "La nuit", L'idole, "Pépée", "Le testament", "Comme une fille". En janvier & février 69, récital à Bobino publié en double album chez Barclay. Mai, concert à La Mutualité au profit du groupe libertaire Louise Michel. Léo Ferré enregistre en version orchestrale ses douze "premières" chansons. Léo Ferré "s'exile" en Italie. Octobre, récital au Don Camille. En décembre il enregistre en public la première version "officielle" du "Chien" en compagnie de Paul Castanier.


En Janvier 70, récital à la Mutualité. Tournée au Québec. Séance d'enregistrement à New York du "Chien" en compagnie de John McLaughIin (à l'origine c'est Jimi Hendrix qui avait été pressenti pour cet enregistrement). De janvier à avril, enregistrement de l'album "Amour Anarchie". Première collaboration avec le groupe "pop" Zoo. Publication du roman Benoît Misère. Septembre, mort de Jimi Hendrix. En octobre Léo Ferré enregistre "Avec le temps", refusé dans un premier temps par la maison Barclay. En février 71, premier récital au Théâtre Toursky de Richard Martin à Marseille. Juin, enregistrement de la nouvelle orchestration de La Chanson du Mal-Aimé. Août, enregistrement de la musique du film de Jean Pierre Mocky "L'Albatros". Septembre, enregistrement de l'album "La Solitude" en compagnie de Zoo. Tournée avec Zoo. Mai 72, enregistrement du premier album en italien. Octobre/novembre, récital à l'Olympia avec Paul Castanier. D'octobre à décembre, enregistrement de l'album "II n'y a plus rien".


De janvier à mai 73, longue tournée en France et en Suisse. Mai, fin de la collaboration avec Paul Castanier. Novembre, enregistrement de l'album "Et Basta !". Janvier 74, enregistrement de l'album "L'Espoir". Fin du contrat Barclay. Février, récital à l'Opéra Comique avec au programme "La Chanson du Mal-Aimé", version piano et Et Basta !


En Février 75, Léo Ferré dirige en concert en Suisse l'Orchestre de l'Institut des Hautes Etudes Musicales de Montreux. Concert en Belgique en compagnie de l'Orchestre Symphonique de Liège. Novembre, récital au Palais des Congrès avec l'Orchestre Pasdeloup, Ferré dirige Beethoven et Ravel. Publication de l'album Ferré muet dirige... Enregistrement de l'album "Je te donne" en 76 et de l'album "La Frime" en 77. Enregistrement du second album italien "La musica mi prende corne l'amore". 1978, enregistrement de l'album "II est six heures ici et midi à New York". Léo Ferré à la tête de l'Orchestre Symphonique de l'Essonne dirige La Mort d'Iseult de Wagner en plus de ses propres oeuvres. Mars 79, tournée en Bretagne. Mai, tournée dans le Sud-Ouest. Publication "à compte d'auteur" du texte "Je parle à n'importe qui". Série de galas au profit de l'enfance handicapée. Création de La Méthode par Richard Martin au Théâtre Toursky en 1980. Enregistrement de l'album "La violence et l'ennui". Publication du recueil "Testament phonographe". 1981, enregistrement du triptyque Ludwie - L'Imaginaire - Le bateau ivre. 1983, Enregistrement de L'Opéra du pauvre. Avril 84, récital au Théâtre des Champs Elysées qui donnera lieu à la publication d'un triple album et à la réalisation d'un film. Octobre, récital à l'Olympia. Avril 85, publication de l'album Les Loubards - Léo Ferré chante Jean-Roger Caussimon. Septembre, récital à Barcelone en compagnie de Toti Soler à la guitare et de l'Orchestre Ciutat de Barcelone. Octobre, mort de Jean Roger Caussimon. Février 86, Léo Ferré inaugure Le Théâtre Libertaire de Paris (TLP Dejazet). Mars, il dirige au Québec l'Orchestre Métropolitain de Montréal. Juin, tournée en Pologne et en R.D.A. Novembre, récital de trois semaines au TLP Dejazet puis enregistrement de l'album On n'est pas sérieux quand on a 17 ans.


En 1987, Ferré est en tournée dans toute la France suivi d'une tournée au Japon. Juillet concert hommage " La fête à Ferré " aux Francofolies de La Rochelle. 1988, tournée au Luxembourg, en Espagne, au Maroc, au Portugal puis en France. Mai, récital au Théâtre Libertaire de Paris - Dejazet qui donne lieu à la réalisation d'un double album. En novembre 89, enregistrement du film de Jean-Christophe Averty "Amour, Anarchie, Léo Ferré 90". Juillet 90, enregistrement de l'album Les vieux copains. Mort de Jean Cardon. Novembre, nouveau récital au T.L.P. Dejazet publié en double album sous le titre Alors Léo... 1991, tournée en Belgique. Juin, concert au Palais des Sports au profit de Radio Libertaire. Septembre, enregistrement de l'album "Rimbaud" Une saison en enfer. Novembre, mort de Paul Castanier. Décembre Léo Ferré dirige l'Orchestre Philharmonique de Lorraine à Bastia, Marseille et Metz. 1992, dernière tournée à travers toute la France. 1993 Juillet, mort de Léo Ferré - Décembre, mort de Frank Zappa. " De quoi dégueuler... vraiment ! ! !"