Concerts

 
(c) droits réservés

Dans mon île
(Maurice Pon / Henri Salvador)
(c) SEMI / Patricia

(p) 1958 Barclay - interprété par Henri Salvador

"DANS MON ILE" par HENRI SALVADOR

Style : Chanson

"Dans mon île, ah comme on est bien, Dans mon île, on n'fait jamais rien,
On se dore au soleil qui nous caresse, et l'on paresse sans songer à demain."

Henri Salvador, précursseur de la bossa nova?
Antonio Carlos Jobim, le père de la bossa, a affirmé que Salvador a été l'une des influences majeures de cette "révolution" musicale.

Petit flashback historique:
La bossa fut créée en 1958 par Jobim. Originaire de Rio, pianiste de formation classique, Jobim est dans les années 50 un arrangeur reconnu et un compositeur de samba-chanson, mélange de rythmes de samba et de mélodies inspirées par la chanson française et américaine.
En 1957, il fait la connaissance déterminante de João Gilberto. Ils enregistrent l'année suivante l'album "Chega de saudade", considéré comme point de départ de la bossa nova.
Entre temps, Jobim déclare avoir été fortement influencé par "Dans mon île" qu'il a découvert dans un documentaire italien en 1957 (dans lequel jouait Salvador).

Henri Salvador le raconte ainsi en octobre 2006:
"C'est en tout cas une chanson magique. Elle date de 1957. Je l'ai faite avec mon copain Maurice Pon dans une loge de l'Alhambra à Paris.
Je l'ai mise dans un film italien de Alessandro Blasetti qui a fait le tour du monde, "Europa di Notte". Par chance, Antonio Carlos Jobim est allé voir le film et, quand il a entendu la chanson, il s'est dit: voilà ce qu'il faut faire, il faut ralentir le tempo de la samba. Et il a créé la bossa-nova.
C'est une coïncidence extraordinaire (...) car il aurait pu entendre une autre chanson que celle-là. Quand j'ai travaillé au Brésil avec les musiciens de Jobim, ils m'ont tous dit merci parce que j'avais fait avancer la musique brésilienne! Alors que ça tient davantage de l'accident heureux."

C'est ce que validèrent les plus grands musiciens de la Bossa Nova présents lors d'une réception en novembre 2005 à Brasilia où le Président Lula et le Ministre de la Culture Gilberto Gil ont décoré Henri Salvador de l'ordre du Mérite, au grade de Grande Croix”.
Henri Salvador a d'ailleurs repris "Dans mon île" sur son dernier album, "Révérence" paru en 2006, qui fut enregistré en partie à Rio.

Aujourd'hui en écoute, la version originale datant de 1958, celle par qui tout a commencé.
Superbe chanson qui avant de parler à quelques musiciens brésiliens illustres est un souvenir attendri donné par Henri Salvador à sa terre natale, la voluptueuse Guadeloupe. Le texte de Maurice Pon (fidèle de Salvador avec Boris Vian, Bernard Dimey,...) célèbre les beautés et les plaisirs offerts par la perle des Antilles, le doux farniente, la spendeur des paysages.

A noter la très belle version de Caetano Veloso (enregistré en 1981 sur l'album "Outras palavras"), si il fallait un hommage supplémentaire...
(version disponible en mp3 ci-dessous)