Concerts

 
(c) droits réservés

Real Wild Child
(Johnny O'Keefe - John Greenan - Dave Owens)
(c) MPL communications Inc.
(c) Melody Lane Publications Inc.
représenté par SEMI pour France & territoires SACEM

(p) 1958 Coral - interprété par Jerry "Ivan" Allison (feat. Buddy Holly on guitar)

"REAL WILD CHILD" par IVAN (feat. BUDDY HOLLY)

Style : Crooners & 50's

"Well I'm just outa school like I'm real real cool,
Gotta dance like a fool, got the message that I gotta be,
A wild one, ooh yeah I'm a wild one."

"Real Wild Child" a été à l'origine interprété et co-écrit par l'australien Johnny O'Keefe (avec The Deejays) en 1958, sous le titre "Wild One".

En 1956, O'Keefe et Dave Owen monte le 1er groupe de rock australien, The Deejays. Les 1er temps du rock'n'roll en Australie sont assez durs et sauvages et c'est, semble t-il, une bagarre à la fin d'un concert qui inspira à O'Keefe ce "Wild one", qu'il écrira avec Dave Owens et John Greenan, saxophonistes des Deejays.

En 1957, O'Keefe est signé par le label Festival mais peine à avoir un 1er hit. La rencontre avec Lee Gordon, promoteur américain basé à Sydney, sera déterminante.
Gordon organisait de gros concerts appelés "Big shows" au Sydney stadium où il fit venir pour la 1ère fois en Australie les stars du rock'n'roll US comme Bill Haley, Buddy Holly, The Platters,... Gordon propulsa alors The Deejays en 1ère partie de ses shows et construirera ainsi leur popularité, O'Keefe devenant par la suite la 1ère rock star australienne.
C'est durant un de ces concerts à Sydney que Jerry Allison, batteur des Crickets, le groupe de Buddy Holly, entendit "Wild one". De retour aux USA, Allison l'enregistra en février 1958 au studio de Norman Petty (manager de Holly). Parti d'une joke pendant une séance, Allison passa au chant sur ce titre.
Allison renomma la chanson "Real Wild Child" et pris pour pseudo Ivan. Coral (label sur lequel était signé Holly) sortit le simple d'Ivan qui atteignit la 68ème place du Billboard Hot 100 US.
On retrouve donc sur cette session Buddy Holly à la guitare et aux choeurs épaulé par Bo Clarke à la batterie.

En 1986, Iggy Pop en fera une version très remarquée sur l'album "Blah blah blah" (produit par Bowie) en obtenant un Top 10 dans les charts anglais.
D'autres versions sont à découvrir ci-dessous. Bonne écoute!